Qui est Jeanne B.?

Aujourd’hui j’ai le plaisir de rencontrer chez Merci à Paris Jeanne B., une jeune femme épatante, intelligente, belle et plein d’humour. Jeanne vit sa vie au fil des ses passions : elle est comédienne, photographe, illustrateur et aussi auteur d’un des plus beaux livres de recettes sans gluten que je n’ai jamais lu, « Zéro gluten ». Pour moi Jeanne est inclassable. Juste formidable!

Chiara: Pourquoi sans gluten?

Jeanne: On m’a diagnostiqué la maladie coeliaque à l’âge de 2 ans. Je suis donc passée par toutes les cases: la frustration, le mal au ventre, la fatigue, la dépression, les hôpitaux, j’ai été formatée par “tu n’as pas droit à ça” et moi, je voulais juste être comme tous les autres enfants.

Après, pendant 5 ans, j’ai arrêté le régime sans gluten et j’ai pu gouter pour la première fois de ma vie aux plaisirs du gluten. La conséquence est vite apparue et j’ai eu des problèmes de santé qui m’ont obligée à revenir au régime sans gluten.

J’ai passé des années à ne pas parler de ma condition de santé parce que je ne voulais pas être mise dans une case. Je suis comédienne, photographe, auteur, illustrateur, je ne veux pas être défini par la maladie coeliaque.

Avec l’acceptation de ma condition, j’ai aussi appris à écouter mon corps et comme ça à aller mieux. C’était lui qui me disait ce qui allait bien et ce qui n’allait pas bien pour moi. Parfois j’allais dans des restaurants sans faire trop attention aux sauces et au final il y avait du gluten dedans et je me sentais mal sans savoir pourquoi.

Un jour je suis partie au Japon pour le travail pendant 2 semaines. Je pensais que j’avais trouvé mon pays « idéal » où je pouvais manger librement. Par contre au fur et à mesure que le temps passait je ne me sentais pas bien, j’ai été souvent fatiguée, un peu dépressive et là j’ai commencé à avoir des doutes par rapport à mon alimentation; je me disais qu’il devait y avoir du gluten caché quelque part et que je ne savais pas. Quand je suis rentrée à Paris, je suis allée voir une exposition sur le Japon au Bon Marché et là, avec toutes les traductions des étiquettes disponibles, je me suis vite rendue compte que beaucoup de produits japonais sont bourrés de gluten, comme l’orge par exemple…ils en mettent partout !

Le meilleur médecin c’est nous-même: il faut apprendre à s’écouter et ça se fait petit à petit, pas à pas.

Chiara: Qu’est ce que c’est Zéro gluten?

Jeanne: C’est un livre de recettes que j’ai écris et il est le fruit de ce parcours d’acceptation. La bouffe est mon amie et mon ennemie. J’ai toujours adoré les livres de recettes et j’en ai lu beaucoup. Il y a eu un moment de ma vie où j’ai habité à New York et j’étais dans la photographie de mode. Puis j’ai eu un accident et j’ai passé deux ans avec des béquilles. Pendant ce temps j’ai commence à étudier la photo culinaire et j’ai adoré. A l’époque il n’y avait pas de beaux livres de recettes sans gluten. Mon désir avec ce livre c’était sortir de la case “santé” en librairie et faire un libre qui soit beau, avec de bonnes recettes, de belles images, qui puisse être lu et apprécié par tout le monde.

Au début je ne voulais pas parler de moi-même et encore moins être en couverture. Puis un jour j’ai lu un livre qui a changé ma vie, c’était “Jennifer’s way” de Jennifer Esposito. J’ai été étonnée par la façon comment elle partageait son parcours avec ses intolérances alimentaires et pour la première fois j’ai ressentie que je n’étais pas seule, que quelqu’un pouvait me comprendre, ça m’a ouvert les yeux sur l’importance de partager des histoires, des parcours, ça nous rend plus forts. Donc j’ai décidé de parler de mon histoire dans le livre. Ma famille m’a beaucoup soutenu au mieux qu’ils ont pu, surtout ma mère. J’ai pris moi-même toutes les photos de mes plats parce que la gourmandise passe par les yeux et je voulais créer de belles images comme je les aime.

Chiara: Quel est le plat ou le gâteau sans gluten le plus bon que tu as jamais mangé?

Jeanne: Tout ce qui est cuisiné par ma mère. Son pot-au-feu est trop bon!

Chiara: Sans gluten est…

Jeanne: Survie. Mais il ne faut pas qu’il me définisse. Je suis plus que ça.

Jeanne B.

Zéro Gluten
Pour acheter le livre:
Click here
Pour ne pas perdre une miette:
Facebook

 

 

 

 

Share

Leave a Reply