Découvrons ensemble un nouveau blog italien sans gluten!

Aujourd’hui je vous invite à découvrir avec moi un nouveau blog italien de cuisine sans gluten qui s’appelle Eppur non c’è. Chaque mois je mets un blog à l’honneur sur mon site parce que mon désir profond est de partager les expériences, les histoires, les recettes, les avancées de toutes les personnes qui, comme nous, elles se retrouvent, par choix ou pas par choix, à vivre et à manger sans gluten. Silvia est une italienne, belle et pétillante. Je trouve son expérience vraiment inspirante. Lisons-la ensemble dans ma petite interview.

gluten free blog eppur non c'è

(VERSIONE DELL’INTERVISTA IN ITALIANO A SEGUIRE)

Chiara: Pourquoi sans gluten?

Silvia: Ce n’est pas par choix; à 11 ans on m’a diagnostiqué la maladie coéliaque.

A partir de ce moment j’ai toujours suivi un régime sans gluten.

Je sais qu’il est dur d’accepter cette maladie surtout au début même si je ne la prends pas pour une “maladie”. Quand j’étais adolescente je n’étais pas du tout à l’aise pour en parler surtout quand je sortais avec mes amis. Je voulais juste passer un bon moment avec eux mais comme je ne pouvais pas manger comme les autres, tout le monde me demandait pourquoi et j’étais obligée d’en parler! Je me suis sentie “différente” pendant très longtemps. Je ne pouvais jamais manger une pizza avec les autres. Il y a 25 ans, il était très difficile de trouver des produits sans gluten en Italie. Il fallait aller en pharmacie et souvent même les commander à l’avance. Un jour, j’ai été aussi refusée par le Lycée dit “alberghiera” en Italie qui m’aurait appris à devenir une cuisinière professionnelle. Tout ça à cause de ma maladie ou, pour être plus précise, du fait que l’école n’était pas préparée à accueillir des personnes comme moi.

Un jour j’ai décidé de changer mon point de vue et ça m’a beaucoup aidé.

Ce rêve d’apprendre à bien cuisiner est resté encré dans mon coeur, j’avais envie d’être capable de faire tous ces plats et desserts que je voyais au restaurant mais que je ne pouvais pas manger.

Je me souviens que j’ai commencé à demander à mes amis de me décrire leur saveur, la texture, comme ça je pouvais essayer de les preparer à la maison. Petit à petit je suis devenue capable de les faire! Les personnes qui mangeaient mes plats ne remarquaient même pas la difference avec un plat avec gluten! Aujourd’hui on a de meilleurs produits sans gluten disponibles. Je peux cuisiner plein de bonnes choses avec et j’essaie toujours de preparer des plats équilibrés: par example j’essaie toujours de mélanger des farines avec des fibres. Mon régime sans gluten est un régime sain et en pleine conscience.

Chiara: Qu’est ce que c’est Eppur non c’è?

Silvia: Eppur non c’è est né de la reaction d’amis à moi après qu’ils avaient mangé un plat de pâtes fraîches sans gluten que j’avais préparées. Ils n’arrivaient pas à croire que les pâtes étaient sans gluten. Elles étaient si bonnes qu’ils ne remarquaient aucune différence…et alors moi, j’ai exclamé « Eppur non c’è…Eh bien, il n’y en a pas…! ». L’idée d’en faire un blog m’est venue tout de suite à l’esprit; à partir de ce moment j’ai commencé à mettre en ligne et à partager mes recettes sans gluten mais aussi mes histoires, mes émotions, mes découvertes. Mon blog, c’est mon univers à moi où je sens que je peux enfin m’exprimer en toute liberté et sans plus d’inhibitions. Je partage ma vie de tous les jours avec Amour.

Chiara : Le meilleur plat ou dessert sans gluten que tu as goûté, c’est…

Silvia : Un « bombolone » (une sorte de donut à l’italienne), il était fourré avec de la crème, il était tout frais! J’étais su salon Gluten Free Expo de Rimini, en Italie. Je ne sais pas si c’est vraiment la chose sans gluten la meilleure que j’ai mangée mais c’est surement celle que je désirais le plus. C’était comme revenir à l’enfance…quelle sensation incroyable! Je ne l’oublierai jamais!

Chiara : Sans gluten, c’est…

Silvia : Une discipline à laquelle j’ai fini par m’adapter, aujourd’hui sans aucun souci. Quand tu apprends à connaître tes limites, tu t’y adaptes et j’ai choisi de les transformer dans ma force. Il faut avoir de l’auto-contrôle parce que j’ai grandi à renonçant à pas mal de choses, mais ça m’a aidé à devenir plus forte. Au final ma «maladie» est devenue mon «sponsor».

Chiara : Quel est ton prochain défi ?

Silvia: Je souhaite m’affirmer comme blogueuse, même si je sais que je n’ai pas beaucoup de temps. J’ai deux enfants en bas-âge et j’aide mon mari dans son travail. Mais au final, qui a du temps aujourd’hui??!! Je continuerai à developper et à poster de nouvelles recettes sans gluten sur le blog, à partager mes histoires, à révéler qui je suis petit à petit. Tout ça me correspond parfaitement.

Ce n’est pas à devenir connue que je cherche ou à participer à des émissions à la télé comme Master Chef en Italie.

Je souhaite aider les gens comme moi à vivre leur vie sans gluten avec plus de simplicité, de bonheur et de gourmandise, qu’ils n’aient pas à vivre ce que j’ai veçu. Savoir que quelqu’un fait mes recettes et qu’elles lui plaisent, c’est déjà ça ma plus belle victoire!

pS Souhaitez-vous découvrir la délicieuse recette que Silvia a partagée avec nous?! C’est par ici.

dessein pour le blog sans gluten eppur non c'è

Chiara: Perché senza glutine?

Silvia: La mia non è stata una scelta, sono celiaca dall’età di 11 anni e seguo la dieta scrupolosamente. So quanto sia duro il periodo di accettazione della malattia, anche se io non la considero proprio tale. Ho passato una adolescenza in cui provavo vergogna ad uscire a cena per la difficoltà di adeguarmi, mi sentivo diversa perché, puntualmente, ogni volta che si andava a mangiare la pizza, io non potevo mangiarla e partivano le domande di rito. Io volevo svagarmi con i miei amici! Non sentirmi una cavia da laboratorio, vi parlo poi di più di 25 anni fa, allora non si conosceva quasi per nulla. Era impossibile trovare prodotti senza glutine se non nelle farmacie specializzate e solo su ordinazione!

Ma nonostante gli inghippi io ho iniziato a vedere la cosa sotto altri punti di vista.

Certo, mi era cambiata la vita, soprattutto perché fui rifiutata dall’Istituto Alberghiero a causa della loro impreparazione sulla faccenda. Così addio sogni da chef!

Ma dentro me ha sempre pulsato il desiderio di cucinare, di creare.

Vi diró che l’essere celiaca mi ha aiutato a sviluppare certe affinità in cucina. Perché vedere e basta certi piatti al ristorante, senza mai poterli assaggiare… mi portava ad immaginarne il sapore, me lo facevo descrivere bene, nei minimi dettagli da chi era presente e poi lo riproducevo a casa.

Chi lo assaggiava non notava poi tutte queste differenze, ora poi ci sono prodotti eccellenti, per cui cucino di tutto e per tutti senza glutine, con un’attenzione particolare al bilanciamento tra fibre e farine, naturalmente anche a tutti gli altri ingredienti.

Una dieta senza glutine consapevole e sana.

Chiara: Che cos’é eppur non c’è?

Silvia: Eppur non c’è è la reazione che ha generato un piatto di pasta fresca senza glutine ad amici non celiaci che io ho preparato. Dopo averlo assaggiato non credevano che fosse un piatto gluten Free così, semplicemente, io risposi « eppur non c’è »! Da lì il colpo di fulmine e decisi di creare un blog, il mio spazio dove mettere un pezzo di me. Quello che finora era stato represso. Il mio mondo! Io cucino e parlo di me e tutte le ricette fanno parte della mia vita, delle mie ispirazioni, delle mie cene in giardino, del cibo di ogni giorno. Condivido amore.

Chiara: il cibo più buono senza glutine che tu abbia mai mangiato è…

Silvia: Un bombolone. Una ciambella fritta ricca di crema pasticciera, appena fatta! Non so se sia realmente stata la cosa più buona che abbia mai mangiato. Ma di sicuro è quella che desideravo da più tempo, che non avevo mai fatto e lo trovai in fiera a Rimini al Glutenfree Expo. Improvvisamente mi sentii rapita da quel sapore, quasi dimenticato, mi vedevo piccola, come se il tempo fosse tornato indietro! Che sensazione! Indimenticabile!

Chiara: Senza glutine è…

Silvia: Una disciplina alla quale mi sono adattata e non mi è mai pesata. Quando impari che hai limiti devi trovare il modo di adattarti e farli diventare il tuo punto di forza.

Ho capito che trovando tanto autocontrollo nel saper rinunciare a tante cose avrei potuto crescere, anche come persona, dando forza anche ad altri aspetti della vita.

Ed alla fine la « malattia » è diventata il mio « sponsor »!

Chiara: Qual’è la tua prossima sfida?

Silvia: Vorrei affermarmi come blogger, pur sapendo che non dispongo di molto tempo libero. Sono una mamma di due bambine di 2 e 3 anni e mezzo, il mio compagno ha un’attività e aiuto in ufficio. Ma chi ne ha di tempo?!?

Quindi continuerò a sfornare ricette, sentimenti e storie, lo farò come lo faccio ora, è la mia vera identità.

Non è la popolarità che desidero, neanche di partecipare a competizioni come Masterchef, quello a cui ambisco è sapere che le persone preparino le mie ricette! Sapere che i miei esperimenti sono piaciuti e che possano far saltare gli anni di gavetta che ho dovuto fare, mangiando cose orripilanti, a chi è celiaco da poco e si trova spaesato nel nuovo mondo Gluten Free.

Questa sarebbe un gran risultato!

Eppur non c’è

Blog italien de recettes sans gluten

www.eppurnonce.com

 

 

 

Share

Leave a Reply