Aujourd’hui je suis vraiment contente de partager avec vous ma recette de gnocchi italiens à la courge, sans gluten et vegan. Comme je vous racontais dans le post précédent, j’adore les courges et c’est pour ça que j’aime développer plein de recettes avec. Cette recette demande un peu de temps du coup elle est parfaite à planifier pendant le weekend. Le résultat est un vrai régal pour les grands comme pour les petits. Alors, on commence…!

gnocchi à la courge sans gluten vegan
gnocchi à la courge sans gluten vegan
gnocchi à la courge sans gluten vegan

METHODE

Pour cette recette il faut utiliser une courge avec très peu d’eau et la peau bien ferme. En France j’adore la Bleue d’Hongrie, sa douceur naturelle est juste divine, par contre, en Italie, j’opte pour la courge Delica ou la Mantovana. Vous avez aussi besoin de pomme de terre « vieilles » : ceci est très important parce que leur chair va etre idéale pour les gnocchi ayant perdu une bonne partie d’eau.

Eplucher et couper la courge en dès tout en enlevant les pépins. Faire pareil avec les pommes de terre. Les placer dans une plaque à four avec du papier cuisson et cuire à 175C pendant 20 minutes environ: pendant ce temps vérifier bien l’état de cuisson – la chair doit devenir bien souple mais les deux ne doivent pas brunir, c’est possible que la courge cuit avant la pomme de terre, si c’est le cas, l’enlever et continuer la cuisson des pommes de terre.

Il faut travailler la courge et les pommes de terre chaudes: placer la courge avant et la pomme de terre après dans une passoire fine et les presser à l’aide d’une cuillière pour obtenir une pate velouté, lisse et tiède.

Placer le résultat sur un plan en marbre ou en bois: les deux marchent bien pour faire les gnocchi.

Si vous etes sans gluten ajouter le psyllium, le curcuma et la farine de riz complet petit à petit – si vous n’etes pas gluten free et vegan, vous pouvez utiliser une bonne farine de blé, et remplacer le psyllium avec un oeuf moyen, mais dans les deux cas, c’est très, très important d’incorporer la farine à la main petit à petit. Je vous ai donné « mes » quantités mais les votres peuvent changer selon le type de pomme de terre/courge/marque de farine que vous allez utiliser, c’est pour ça qu’il faut y aller doucement. Les gnocchi ne doivent pas devenir dur, la bonne consistance, à mon avis, c’est quand vous ne sentez plus d’humidité dans la pate mais elle reste souple au toucher.

Si vous etes sans gluten, je vous conseille de recouvrir la pate de film fraicheur et de la faire reposer au frigo pendant toute une nuit – le résultat sera meilleur – si vous manger le gluten, pas besoin. Les gnocchi se gardent en tout cas 2 jours au frigo.

Parsemer le plan de travail de farine, couper la pate en deux et commencer à la rouler avec vos mains: vous pouvez donner aux gnocchi la forme qui vous plait le plus. Une fois prets, les mettre sur une plaque saupoudrée de farine.

Pour les cuire, prendre une casserole bien remplie d’eau, porter l’eau à ébullition, ajouter du sel, et – très, très important – baisser la flamme, les gnocchi doivent cuire dans une eau salée qui frémit « tout doucement » sinon vous allez les stresser , voir les casser.

Les gnocchi sont cuits quand ils remontent à la surface. Dimanche j’ai choisi de les manger avec des champignons parce que c’est la saison et je les adore mais, bien sur, vous pouvez opter pour la recette que vous aimez le plus, la courge est très versatile, par exemple, comme il m’en restait, le lendemain j’ai mangé les derniers avec des tomates cerises confites au four, de l’huile d’olive extra vierge, des herbes fraiches et du bon Parmigiano Reggiano, riche en gout, calcium et sans lactose.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas et sinon… Bon appétit !

gnocchi à la courge sans gluten vegan
recette gnocchi vegan sans gluten
gnocchi à la courge sans gluten vegan

Ingrédients

Pour 2 personnes
– 200gr de courge – ceci est le poids du légume cuit
– 100 gr de pomme de terre – ceci est le poids du légume cuit
– 50/60 gr de farine de riz complète
– 2 c. à café de psyllium
– 1 c. à café de curcuma
– du sel

 

 

 

 

 

 

Share

Leave a Reply