ETES-VOUS SENSIBLES AU GLUTEN?

Entre la maladie cœliaque et les intolérances supposées parfois diagnostiquées dans les lignes de la main, il y a une autre forme de trouble causé par le gluten : la bien plus fréquente sensibilité au gluten.

La sensibilité au gluten n’est pas clairement identifiée encore et nous n’en savons que très peu à son sujet. Quoi qu’il en soit, elle a fait le sujet de plusieurs publications scientifiques et discussions lors de la 14ème Conférence mondiale sur la maladie cœliaque à Oslo, en juin 2011.

La maladie cœliaque et la sensibilité au gluten peuvent paraître similaires mais en vérité ce sont deux choses complètement différentes.

Donc comment pouvons-nous comprendre cette différence ? Voici quelques éclairages :

– Si nous devenons malades en mangeant du gluten, les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre : diarrhée ou constipation, somnolence, migraine, anémie, douleurs abdominales. Ces symptômes sont communs à la fois à la maladie cœliaque et à la sensibilité au gluten.

– En faisant un test sanguin, nous pouvons voir si les anticorps sont altérés et si l’intestin est fortement enflammé. C’est typique de la maladie cœliaque, mais pas de la sensibilité au gluten (pour laquelle l’intestin peut être un tout petit peu enflammé).

– Si nous commençons une alimentation sans gluten, nous commençons à nous sentir mieux et les symptômes disparaissent. C’est commun à la maladie cœliaque et à la sensibilité au gluten. Mais les patients atteints de la maladie cœliaque ont besoin de plus de temps pour se rétablir car ils subissent plus de dégâts en mangeant du gluten.

Une fois que nous comprenons que nous n’avons pas la maladie cœliaque, nous pouvons nous concentrer sur le problème de sensibilité au gluten.
Il y a quelques semaines, une sorte de test « maison » pour déceler une sensibilité au gluten a été mis sur le marché. Beaucoup de personnes considèrent qu’il n’est pas fiable car il n’identifie pas le critère pour comprendre s’il y a sensibilité au gluten ou non.

Nous ne devons pas oublier que le diagnostic est une pratique médicale qui doit être pratiqué par un médecin ; cela ne peut être quelque chose que l’on décide soit même avec un kit acheté en magasin !

C’est certain qu’aujourd’hui de nombreuses personnes souffrent du gluten mais s’il vous plaît, soyez prudents et ne devenez pas hypochondriaques.

Manger sans gluten doit être pris au sérieux, et ce n’est pas juste une tendance alimentaire comme une autre: vivre sans gluten est une vraie vie plus sûre pour les personnes cœliaques et cela peut vraiment aider les autres personnes à améliorer leurs conditions de santé et à se sentir mieux.

Pour la photo, Baci di Dama remercie : www.celiachia-milano.com

Share

One Comment

Leave a Reply